frais de port
paiement Sécurisé
Satisfait ou remboursé
Expédié le jour même
Service clientèle

PROTHESISTE DENTAIRE

Publié le : 05/05/2014 00:00:00
Catégories : Blog dentaire

Publié par  le Docteur Lamboley.Georges Chirurgien Dentiste      es

             PROTHESISTE DENTAIRE

prothesiste dentaire

 

Selon un économiste ,77% des français auront besoin d'une prothèse au moins une fois dans leur vie ,ce qui laisse augurer que cette profession ne tombera pas dans l'oubli de sitôt.

 

Préambule

 

               Autrefois certaines personnes confondait le prothesiste-dentaire avec le dentiste,car il n'était pas rare que le chirurgien dentiste effectue lui même les travaux de prothèse dentaire que nécessitait les traitements qu'il avait préconisé,une couronne dentaire,un appareil dentaire ,un bridge etc..ceci pouvait prêter à confusion dans l'esprit des patients.Ce n'est plus le cas aujourd'hui car le domaine de la prothèse dentaire s'est d'une part beaucoup élargi et d'autre part beaucoup spécialisé avec des techniques innovantes qui nécessite un investissement de matériel technologique de pointe et extrêmement coûteux,ce que ne peut se permettre un chirurgien dentiste lui même confronté à un investissement lourd en matériel dentaire.

 

Le métier de prothésiste dentaire

              Il a beaucoup évolué car les techniques que demandent les travaux de prothèses sont devenues de plus en plus élaborées et demandent un matériel de pointe et par conséquent des études supérieures pour permettre la compréhension technologique de tous ces instruments,comme le CAO "Conception assistée par ordinateur".

             Auparavant pour couler le métal d'une couronne qu'elle soit en or ou en métal,le prothésiste dentaire se servait d'une fronde à main afin que le métal en fusion se répartisse dans le moule par la force centrifuge,maintenant ce sont des frondes électroniques qu'ils utilisent pour couler le métal avec une précision sans commune mesure avec les frondes à main.

             La céramique dentaire est apparue dans les années 50 et s'est démocratisé dans les années 80,ce qui a entraîné ipso facto du matériel très coûteux ,des fours à céramiques électroniques pour avoir une cuisson de la céramique très précise pour répondre aux normes du fabricant.

             C'est un métier qui exige beaucoup de précision manuelle,de minutie,de dextérité,d'exigence esthétique,de diplomatie pour former une équipe soudée entre le donneur d'ordre qu'est le chirurgien dentiste et l'exécutant qui est le prothésiste dentaire.Qu'il manque une de ces qualités,c'est l'échec assuré.

             Une excellente vue est aussi impérative car les travaux sont extrêmement petits,avec des nuances de couleurs à respecter.

            Une disponibilité extrême est aussi nécessaire pour accepter des travaux dit de dernière minute,pour satisfaire un patient exigeant du chirurgien dentiste.

             Il réalise les prothèses dentaires à partir d'empreintes que le chirurgien dentiste a effectué.Il commence par couler l'empreinte en plâtre pour avoir une base de travail sur laquelle il va construire la future maquette puis la prothèse définitive après quelques essais en bouche par le chirurgien dentiste ,pour s'assurer que la teinte est bonne,que l'adaptabilité de la prothèse est conforme aux données acquise de la science, et corriger les défauts avant la coulée définitive.

             Le prothésiste dentaire conçoit et réalise des prothèses fixes ou amovibles de même que des appareils d’orthodontie.

            Ces dispositifs médicaux sur mesure sont destinés à remplacer ou à corriger l’anatomie dentaire et à rétablir l’esthétique et la fonction des dents dans la sphère bucco-dentaire.

            Chaque prothèse dentaire est un travail spécifique pour la fabrication proprement dite, de nombreuses techniques doivent être maîtrisées (sculpture, modelage, fonte d’alliage, application de poudre de porcelaine etc…, selon les types de travaux et les matériaux utilisés : cire, plâtre, alliages dentaires, composite, céramique, résine acrylique etc …).

             C’est une profession à forte évolution technique en interactivité avec la haute technologie, et le monde médical.

Les techniques de conception et de fabrication assistées par ordinateurs (CAO / CFAO) ont modifié l’exercice quotidien de ce secteur d’activité.
Le prothésiste dentaire doit se former continuellement tout au long de sa vie professionnelle.

 

Le choix d'exercice du prothèsiste dentaire:   Chef d'entreprise ou salarié.

            Le prothésiste dentaire peut être un chef d'entreprise travaillant seul en entreprise indivuelle ou en nom propre ou s'adjoindre un ou plusieurs prothésistes dentaires en salariés qui effectuerons un travail bien précis selon les compétences de chacun,l'un sera dévolu à la prothèse conjointe,couronnes,bridges etc,l'autre à la prothèses adjointe,prothèse totale,l'autre aux implants ,ou à la céramique.

            Il peut être salarié d'un laboratoire s'il préfére un exercice sans contrainte d'horaires et de responsabilité de chef d'entreprise,de personnel à gérer etc.. son salaire sera de 1750 Euros par mois au début ,voir plus en fonction de compétences particulières ,chef de labo,spécialiste céramique.

            Le prothésiste chef d'entreprise aura un salaire confortable car il pourra employer des salariés si la base de sa clientèle lui permet,mais sa surcharge de travail sera lourde,"administration,stocks à gérer,ressources humaines,etc.."

           Comme nous le voyons le travail est très diversifié,et chaque travail est unique car il correspond à une empreinte bien précise d'un patient qui ne ressemblera en  aucun point à une autre empreinte.Le travail peut être réalisé aussi comme une véritable oeuvre d'art ,surtout dans les travaux céramique ,pour jouer avec toutes les nuances de teinte  afin qu'une dent artificielle soit impossible à détecter d'une dent naturelle ce qui l'ultime objectif,que la dent artificielle ne soit pas détectable même par les yeux d'une personne avertie.

          Dans l'ensemble de la profession comme dans toutes ,nous avons des excellents prothésistes dentaires et de médiocres,soit parce que leur compétence manuelle est sans éclat particulier ou parce que leur travail est plus ou moins bâclé dans un souci de rentabilité.Il appartiendra au chirurgien dentiste de sélectionner celui qui correspondra à ses exigences et à sa forme d'activité.Ainsi un dentiste qui a lui même peu d'exigence choisira un prothésiste dentaire du même acabit,car un prothésiste sérieux ne pourra travailler avec un dentiste qui aura pris des empreintes médiocres et vice versa.

        Le travail d'un prothesiste dentaire est un exercice assez solitaire car il ne rencontre pas les patients pour lesquels il effectue un travail,il est seul face à sa table de travail,avec de grosses loupes pour travailler avec une extrême précision comme les bijoutiers.

         La Directive Européenne à laquelle se rattache l'exercice de la profession est la Directive n°93/42 sur les dispositifs médicaux, entrée en application en France en 1998.

        En tant que fabricant de dispositifs médicaux sur mesure, il a la responsabilité technique des prothèses dentaires qu'il vend à ses clients prescripteurs pour le compte d'un patient donné.                    Conformément à l'analyse du travail, le prothésiste dentaire conçoit et réalise des prothèses fixes (dent sur pivot, couronne…) ou amovibles (dentiers…) de même que des appareils d'orthodontie permettant de redresser les dents, notamment celles des enfants.

         Ces dispositifs médicaux sur mesure sont destinés à suppléer aux inconvénients ou améliorer l'harmonie des traits du visage d'un patient et à rétablir le rôle et les fonctions des dents dans l'appareil masticatoire.

 

Les études pour devenir prothèsiste dentaire

 

Il ya une cinquante d'années,il suffisait d'un CAP pour être prothésiste dentaire,on les appelait mécanicien dentiste,heureusement les choses ont changé,il faut avoir un bac professionnel prothèse dentaire puis accéder au BTS prothésiste dentaire .

 

Les débouchés  sont nombreux car c'est un métier très recherché car il demande beaucoup de compétences pour un salaire peu motivant lorsqu'on débute .

 

Statistiques

 

        Il y a environ 3800 laboratoires en 2012 en baisse de 10% par rapport à 2002 pour 40000 dentistes.Les laboratoires étaient 5800 en 2002,Ils ont baissé de 28% en 10 ans.Ce sont essentiellement les prothésistes dentaires n'employant aucun salarié qui ferment,car la charge de travail est trop lourde ,le travail de prothèsiste,et le travail administratif,c'est pour cette raison qu'il y a beaucoup de salariés qui sont dans des grosses structures actuellement.La nature du travail est environ de 80% pour la prothèse conjointe et de 20 pour la prothèse mobile,orthodontie

         Il y a 18850 Prothèsistes dentaires en 2012 dont 14650 salariés et 9/10 sont en CDI 

         La moyenne d'âge est de 37,5ans.

     De plus les laboratoires français sont concurrencés par des laboratoires dentaires dans des pays ou la main d'oeuvre est bon marché ,on estime que sur les 6 millions de prothèses posées chaque année environ 20% sont réalisées à l'étranger,la profession essaie de contrer cette concurrence qui leur semble déloyale en cherchant perpétuellement d'améliorer leur technique ,la qualité des matériaux employés pour avoir une fabrication française de qualité qui surpasse la fabrication étrangère ce qui est souvent le cas.

 

 Liens utiles :pour devenir prothèsiste dentaire

 

http://www.unppd.org/fiche_metier_2012.pdf

 

http://www.unppd.org

http://www.legifrance.gouv.fr/affichIDCC.do?idConvention=KALICONT000005635414

 http://www.education.gouv.fr/cid51970/mene1005135a.html

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Prothesiste-dentaire.html

Partager ce contenu