frais de port
paiement Sécurisé
Satisfait ou remboursé
Expédié le jour même
Service clientèle

ELECTRO-GALVANISME DENTAIRE BUCCAL

Publié le : 12/09/2018 11:35:03
Catégories : Blog dentaire

AUTEUR: Docteur LAMBOLEY georges Chirurgien dentiste

La salive est un liquide hypersaturé en éléments minéraux.Ces minéraux sont sous forme ionique,ce qui explique la capacité de la salive à conduire les courants électriques.
La présence en bouche de métaux (couronnes,amalgames),quels qu'ils soient,provoque l'apparition d'une différence de potentiel(millivolts et microampères) entre les dents reconstitués avec du métal et les muqueuses buccales. 

La salive étant un excellent électrolyte, la présence de deux métaux électrolytiques crée une véritable pile avec production d’un courant  qui peut donner des décharges. On peut parfois mettre en évidence ce phénomène en créant un contact métallique entre les deux métaux suspectés, et le patient sent passer la décharge. C’est également la cause du goût métallique en bouche car il y a une corrosion des métaux avec production de sels. On voit parfois sur la gencive ou la muqueuse buccale, des trainées grises ou des taches noires, qui indiquent la migration intracellulaire de ces sels métalliques suivant les lignes de courant, ce sont des tatouages spontanés dus à la crorosion des métaux . Ce bi-métallisme est souvent la cause de sensations de brûlures.

 

Les métaux qui provoquent les champs électriques les plus importants sont:

  1. le nickel-chrome(couronnes)
  2. l'amalgame au mercure(plombage gris)
  3. le cuivre,le laiton (screw post ou pivots)
  4. le chrome cobalt ( appareils amovibles)

La majorité des personnes présente une grande tolérance à ces phénomènes électriques buccaux.Par contre,depuis quelques années déjà,certains dentistes et médecins ont trouvé une relation de cause à effet entre cette électricité buccale et de nombreuses pathologies générales.Les plus fréquemment observées sont:migraines,tremblements,lésions cutanées,periarthrite,tendinite,problèmes oculaires.

Comment mesurer l'electrogalvanisme dentaire?

Certains chirurgiens dentistes sont équipés d'ampère-mètre et voltmètre pour tester chacune des dents reconstituées par une obturation métallique dont la présence est supposée être la cause d'une pathologie à distance.Afin de comprendre ce qui se passe,sans entrer dans des explications de biophysique,nous pouvons dire:

●les microampères représentent l'électricité accumulée dans le métal de la dent.La présence de cette charge électrique peut perturber le fonctionnement d'un organe à distance.
●les millivolts représentent la capacité qu'à le métal à faire circuler l'électricité en bouche.ce phénomène électrique est en relation avec l'apparition de symptômes buccaux et peri buccaux (brûlures des muqueuses buccales,aphtes,gingivite,sinusite,névralgies faciales par exemple) 

Quand les symptômes de l'electrogalvanisme apparaissent-ils?

 

L'expérience clinique a montré que les symptômes apparaissent rarement en dessous de 6mA et 60mV.Ces chiffres ont été pris comme référence pour fixer la limite au delà de laquelle le diagnostic s'orientera vers les dents.En fonction des résultats obtenus,le chirurgien dentiste,en relation avec le médecin traitant,jugera de la nécessité d'enlever l'obturation métallique.Ensuite,en fonction de l'amélioration des signes généraux,la dent sera reconstituée avec la technique la plus appropriée.

L'emploi des métaux est bien souvent indispensable pour reconstituer une dent abîmée.Les alliages métalliques à haute teneur en or ont fait leur preuve quant à leur biocompatibilité et leur très faible pouvoir de générer des courants électriques en bouche.
Ils peuvent être utilisé,malgré un coût un peu plus élevé,pour toutes les prothèses dentaires (couronne,pivot,appareil amovible)

A ce jour,aucun travail scientifique n'aboutit à un avis unanime sur le sujet.En ce qui concerne ma pratique quotidienne,pendant mes premières années d'exercice,je mettais dans la bouche de mes patients des métaux non précieux(amalgames au mercure,couronnes en nickel-chrome).J'avais moi m^me des plombages au mercure en bouche. J'appliquais ce que j'avais appris à la faculté et n'avais jamais entendu parlé d'une possible toxicité.

En 1990,lors d'un séminaire de formation post universitaire,le confère responsable du cours nous a expliqué ces phénomènes d'électrogalvanisme buccal.Depuis,j'ai pris la décision de ne plus mettre ni métaux non précieux,ni amalgame au mercure dans la bouche de mes patients.Je teste systématiquement les différences de potentiel sur toutes les dents reconstituées avec des métaux.

Constatations cliniques 


Voici donc mes constatations cliniques,qui je le souligne ,n'ont rien de scientifique:

●la dent saine ne présente aucune charge électrique

●tous les amalgames au mercure n'ont pas une charge électrique supérieure à la norme de référence

●par contre,la quasi totalité des couronnes coulées céramométalliques dont le métal de base est du nickel chrome,est supérieure à cette norme.Les alliages en nickel chrome sont difficiles à couler de façon homogène.La présence d'impuretés explique les nombreuses porosités dans ces coulées.Les porosités sont responsables de phénomènes d'oxydation et créent des champs électriques.
les prothèses en chrome cobalt semblent un peu mieux se comporter mais sont,supérieures à la norme.
les prothèses en or blanc sont à la limite de la norme

●les prothèses en alliage riches en or jaune ont toujours un micro ampérage et un millivoltage inférieurs à la norme.

●les composites ont un micro ampérage inférieur à la norme ,mais un mini voltage toujours supérieur(aux alentours de 100,120 mV)

●la céramique sans métal est inférieure à la norme.
les onlays ou inlays,de la teinte de la dent,faits avec les composites de laboratoire ont une charge électrique inférieure aux normes,comme l'or.

●il ne se passe pas une semaine sans que je constate l'amélioration ,voire la disparition d'un symptôme clinique,après la dépose d'une obturation métallique

●les dépose d'amalgame doivent se faire de façon très précautionneuse pour que le patient n'avale pas de mercure.

Conclusion


Inutile de paniquer si vous avez des métaux non précieux en bouche.Par contre,pour vos soins futurs,sachez faire le meilleur choix au vu de ce que vous avez appris dans cet article. 

BIBLIOGRAPHIE

SENAT  https://www.senat.fr/rap/l00-261/l00-26121.html

Les effets des métaux lourds sur l'environnement et la santé

J M DANZE http://www.etudesetvie.be/124-les-alliages-metalliques-utilises-en-dentisterie-les-effets-galvaniques-leurs-consequences-sur-la-sante.html

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire