frais de port
paiement Sécurisé
Satisfait ou remboursé
Expédié le jour même
Service clientèle

Faut il avoir peur de se faire arracher une dent?

Publié le : 14/03/2013 00:00:00
Catégories : Blog dentaire

Faut-il avoir peur dE SE FAIRE ARRACHER UNE DENT ?

peur de l'extraction dentaire

Bien souvent, quand on parle d’une extraction dentaire, dans un langage plus familier « arrachage de dent », on reste assez perplexe sur le sujet. Plusieurs questions nous viennent en tête,dont la principale  concerne la douleur.Est ce qu'une extraction dentaire fait mal? Voyons ensemble ce qu’est une extraction dentaire, ses causes, l’impact et les conséquences qu’elle aura sur notre dentition si le postopératoire prend une mauvaise tournure.

Qu’est-ce qu’une extraction dentaire ?

L’extraction dentaire appelée aussi avulsion dentaire, est l’expulsion totale d’une ou plusieurs dents. C’est un acte chirurgical que le chirurgien-dentiste effectue lorsqu’une détérioration de la dentition se présente due à de nombreux facteurs :

  • une grosse carie qui a pris une grande ampleur, ne peut être soignée et a infectée sérieusement la dent ou sa structure. Celle-ci doit être expulsée, au risque d’endommager les autres dents ;
  • une dent incluse, la plupart du temps, c’est le cas des dents de sagesse. Par manque de place, les dents de sagesse ne peuvent apparaître à la surface. Ce qui engendre des troubles dentaires (fortes douleurs répétitives et désalignement des dents) insupportables ;
  • pour prévenir tout risque de maladie infectieuse, comme par exemple l'ostéoradionécrose (effet secondaire dû à une radiothérapie, elle survient lorsque le patient présente des problèmes bucco-dentaires, qu’il n’aura pas au préalable soignés) ;
  • la chirurgie orthognatique, suppression des prémolaires, très souvent recommandée quand une malocclusion est détectée et avant qu'un traitement orthodontique soit réalisé. Ce traitement a pour but d’ajuster les dents.

L’extraction dentaire est majoritairement réalisée sous anesthésie locale. Dans certaines situations, on peut avoir recours à une anesthésie générale, lorsque le patient est un jeune enfant, un stomaphobe ou encore doit se faire retirer plusieurs dents.

Comment se passe une extraction dentaire ?

Le chirurgien-dentiste procédera à des examens complémentaires afin d’analyser le plus précisément possible la dent (structure, forme, taille et position). Le chirurgien-dentiste pourra alors réaliser l’intervention qui se fera de différentes manières selon le type d’extraction dentaire..

Exodontie (extraction simple)

  • Le praticien nettoiera et désinfectera soigneusement la bouche, afin de minimiser tout risque d’infection durant l’intervention.
  • Puis il effectuera une anesthésie locale, qui aura pour but d’endormir les nerfs situés autour de la dent.L'anesthésie est rapide pour le maxillaire supérieur:généralement entre 2 à 5 minutes,car les anésthésiques locaux actuels sont très puissants .L'anesthésie aura une durée d'effet d'environ une heure,temps largement suffisant pour extraire une dent,donc inutile d'avoir peur que ça se réveille.Si vous sentez la moindre douleur,n'hésitez pas à vous manifester,le dentiste injectera une nouvelle dose.Contrairement aux idées reçues,on peut injecter jusqu'à dix doses sans aucun risque
  • Pour les prémolaires et molaires inférieures,il ne s'agit plus d'une anesthésie locale mais loco régionale.Il faut anesthésier le nerf dentaire inférieur qui est un gros nerf qui innerve toutes les dents du maxillaire inférieur.L'anesthésie loco régionale s'appelle aussi une tronculaire car il s'agit d'anesthésier le nerf dentaire inférieur à l'endroit du tronc vasculo nerveux situé dans l'angle de la mandibule.L'anesthésie loco régionale a une durée de vie plus longue entre 2 à 3 heures.Vous aurez l'impression d'avoir des fourmis ,picotements de votre lévre inférieur,votre menton et joue seront aussi complétement insensibles.Faites attention de ne pas vous mordre la lévre,car sur le coup vous ne sentirez rien ,mais au réveil vous risquez d'avoir des traces de morsure.
  •  À l’aide d’un syndesmotome (instrument métallique composé d’une lame légèrement aiguisée), le chirurgien-dentiste décollera progressivement les attaches épithéliales (qui relient la gencive à la dent) et conjonctives (fibres de la gencive) de la dent. Cette étape consiste à rendre la dent mobile.
  • Le praticien pourra alors procéder en douceur à l’expulsion de la dent. Muni d’un davier (pince) qui lui permettra de saisir la dent, il effectuera de multiples rotations tout en tirant légèrement la dent.
  • La dent finie alors par être enlevée.
  • Un tampon de compresse est déposé sur son emplacement durant quelques heures. Le patient devra presser dessus, à l’aide de ses dents. C’est une phase importante qui contribuera à la bonne formation du caillot.

 La douleur?Pendant?Après?

Résumons:

Pendant:Les anesthésies étant très efficaces,vous ne ressentirez aucune douleur pendant l'intervention,vous aurez juste la sensation désagréable d'entendre des bruits de craquement dans votre bouche.

Si vous ressentez une douleur,votre dentiste devra interrompre l'extraction,car les seuls cas où l'anesthésie peut se révéler partiellement inopérantes sont les cas où il y a un abcès dentaire.Il suffira de vous prescrire des antibiotiques pendant quelques jours pour "refroidir l'abcès " et de renouveller l'opération sans risque de douleur.

J'ai constaté aussi au cours de mon exercice des cas où l'anésthésie était inefficace .En général,le shéma était toujours le même :patient nouveau ,anésthésie correcte,absence d'abcès et pourtant l'anésthésie ne prenait pas.J'avais toujours la même attitude,j'arrêtais l'intervention et la reprogrammais pour une autre séance,et là miracle,l'anésthésie prenait sans aucun problème.Je pense qu'il sa'gissait d'un blocage psychologique ,qui pouvait avoir une influence sur la qualité de l'anésthésie.Le patient nouveau ne me connaissant pas,redoutait l'intervention et ensuite devant mon abandon au moindre de signe de douleur ,était rassuré,et lors de la séance suivante,il était en confiance et tout se passait bien.

Après:il n'y a pas de régles.Que ce soit une extraction simple qui se soit passé en moins de cinq minutes ou d'extractions compliquées qui aient demandé des temps d'intervention plus longs  ,la douleur post opératoire peut se manifester ou pas.Dans tous les cas ,un antalgique vous sera prescrit ,paracétamol de préference car avec l'aspirine vous risquez que le saignement se prolonge.On supporte bien mieux les douleurs post opératoires chez soi que des douleurs sur le siège du dentiste,car on ne maîtrise pas la situation.

Vous éviterez de fumer,de vous rincer souvent car cela risquerait de faire disparaître le caillot sanguin en formation et de déclencher une hémorragie.

L’odontectomie (extraction chirurgicale)

Dans les cas difficiles (importante détérioration de la dent, extraction des dents de sagesse et autres), le chirurgien-dentiste procédera à une intervention chirurgicale plus complexe. Il procédera de la même façon que pour une exodontie, avec quelques soins en plus.

  • Suite à l’extraction de la dent, le chirurgien-dentiste réalisera un parage alvéolaire (nettoyage, grattage et élimination du sac péricoronaire).
  • Puis régulera l’os avec une pince gouge ou des râpes.
  • Nettoiera et rincera la cavité buccale.
  • Et terminera par suturer au fil résorbant ou non-résorbant la gencive.
  • Avant le départ du patient, le chirurgien-dentiste contrôlera le degré des saignements.
  • Une alimentation froide lui sera recommandée durant les 24 h à 48 h suivant l’opération.

Dans les deux situations, le chirurgien-dentiste prescrira au patient des antalgiques afin d’atténuer la douleur post opératoires.

Quelles sont les complications éventuelles ?

Dans la majorité des cas, les conséquences graves se font rares. Cependant, des effets secondaires sont à prendre en compte durant et après l’intervention.

Racine fracturée : incident qui se produit au cours de la séance. Une partie de la racine reste coincée au fond de la cavité osseuse de la mâchoire. Le chirurgien-dentiste effectuera une alvéolectomie pour dégager la partie enchâssée.

Avéolite : inflammation de la cavité buccale, qui apparaît les jours qui suivent l’opération.

Saignements chroniques : certains patients sont sujets à des antécédents médicaux et sont donc plus fragilisés. Il est impératif avant toute opération chirurgicale, de préciser au praticien si vous êtes sous traitement. La prise de médicaments (exemple : anticoagulant) peut être à l’origine de ces saignements abondants durant la phase postopératoire.

Œdème : une zone du visage peut être enflée, très souvent se sont les joues. Rassurez-vous, c’est une réaction très courante. La partie touchée se dégonflera au fur et à mesure de la guérison et le meilleur antiinflammatoire reste une application locale d'un gant de toilette avec des glaçons.

D’autres maux banals peuvent survenir, comme une migraine, un mal de gorge, des nausées, des vomissements, de fortes douleurs, un engourdissement d’une partie de la bouche, une difficulté à ouvrir la bouche ou encore à manger. Au moindre doute, contactez votre chirurgien-dentiste qui sera le mieux placé pour répondre à vos questions et vous conseiller. Si besoin, il vous demandera de vous rendre au cabinet pour effectuer un contrôle.

Extraction dentaire cicatrisation du trou

Beaucoup de personnes sont inquiètes après avoir subi une extraction de constater qu'elles ont un trou dans la gencive et se demandent comment si il va se refermer tout seul,si il y a un processus de cicatrisation de ce trou.

Rassurez vous ,la cicatrisation du trou après une extraction dentaire se fait exactement comme n'importe quelle plaie du corps humain.La cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire se fera en premier,elle dure approximativement une quinzaine de jours si tout se passe bien,pas d'alvéolite ni d'infection ce qui pourrait retarder la cicatrisation.La cicatrisation La cicatrisation complète n'est pourtant pas finie ;en effet l'os va se regénérer pour combler le trou et permettre d'avoir une bonne assise our remplacer la dent manquante par un bridge ou un implant.

Vais-je devoir rester avec un trou ?

Afin de vous apporter plus de confort (mastication des aliments, articulation des mots, etc.). Mais aussi, d’un point de vue esthétique, le chirurgien-dentiste vous proposera la pose d’une prothèse dentaire. Différents modèles existent : fixes, amovibles, céramo-métalliques, ponts traditionnels et autres. Il vous conseillera celle qui sera la plus adéquate à votre dentition. Selon vos besoins, vos attentes ainsi que votre budget, vous aurez la possibilité de choisir. Il est à noter que deux types de montage existent :

    • l’implant dentaire, la prothèse ne devra pas être associée aux autres dents. L’implant aura comme avantage de préserver l’os du maxillaire, afin que celui-ci ne se rétrécisse pas par la suite ;
    • le bridge dentaire, deux autres dents devront être sacrifiées, pour être utilisées comme support de maintien.
    • Vous pouvez aussi remplacer la dent extraite avec une solution provisoire économique en attendant la cicatrisation et le remplacement définitif de la dent extraite.

    creadent

    Nombreuses personnes pensent qu’une extraction dentaire sera source d’une dégradation ou encore de la perte totale des dents, ceci est une fausse idée reçue. Bien au contraire, si vous laissez votre problème dentaire sans traitement. Les risques de maladies infectieuses graves feront apparition et engendreront une détérioration importante sur votre dentition. Mieux vaut donc prévenir que guérir ! Et comme pour toutes interventions chirurgicales, le risque zéro n’existe pas.

    Partager ce contenu